Sa passion : sauver les meubles!

par Carolane Robitaille

Lorsque Valérie Ellig revoit sa chambre d’enfant, c’est principalement son lit bleu royal, peint par sa mère, qui lui vient en tête. Un peu moins loin dans ses souvenirs, les chaises bleu-vert pâle de son premier appartement, peintes gauchement de ses propres mains, la rendent fière. Est-ce là qu’est né le plaisir qu’elle prend à sauver les meubles? Une chose est certaine, sa passion pour la transformation de meubles est aujourd’hui bien vivante et occupe une place toute spéciale dans son quotidien.

Chercheuse de trésors dans l’âme, elle prend plaisir à chercher des meubles délaissés à travers les brocantes, les petites annonces, les encans, la communauté et parfois même, dans les ordures! Valérie a l’œil pour les trouvailles et sait voir le potentiel là où certaines personnes ne le voient plus. Pour assouvir son besoin de créer, elle s’active dans son atelier entièrement dédié à sa passion. Parmi sa collection de chaises accrochées au mur, quelques meubles sont là en attente de son illumination créative.

« Parfois, cela me prend quelques semaines voire quelques mois, avant de savoir ce que je vais faire d’un meuble, mais un jour, soudainement, je le sais! Les meubles ont leur mot à dire! La magie peut alors commencer à opérer! » raconte la passionnée.

À droite, l'ensemble de cuisine d'origine, puis à gauche, le même mobilier, une fois restauré par les mains magiques de Valerie Ellig.
Une affaire de famille

Depuis peu, une collaboration toute nouvelle permet à Valérie de partager sa passion avec quelqu’un qui est très chère à ses yeux. Sa maman, Claire, a aménagé tout près et vient l’aider régulièrement. Sa force : l’expérience riche de ses 77 ans mêlée à ses multiples talents manuels. Ainsi, mère et fille travaillent côte-à-côté pour solidifier, nettoyer, poncer et peinturer du mobilier. Résultat : des meubles uniques, solides et porteurs d’histoires qui rehaussent à eux seuls le décor d’une pièce.

Valérie Ellig, secrétaire d'école le jour, enfile des vêtements plus légers le soir, pour vivre sa passion : la réfection de meubles anciens.
Autodidacte

Valérie a développé son talent et acquis son savoir-faire d’elle-même, en essayant, en posant des questions à des experts, en regardant des vidéos en ligne et en essuyant quelques erreurs : « Comme la fois où j’ai enlevé des autocollants pour enfant sur un meuble avec du WD-40, un produit nettoyant très fort… J’ai naïvement peinturé peu de temps après, sans savoir que toute la peinture était pour écailler! », se rappelle-t-elle.

Aux jeunes avec qui elle travaille dans son quotidien de secrétaire d’école élémentaire, elle conseille de ne pas avoir peur de foncer, d’essayer, d’être curieux et de croire en leur talent. Elle conseille aussi de changer de perspective face aux erreurs et de les considérer plutôt comme des expériences enrichissantes.

Lorsqu’elle a terminé son travail et que ses meubles sont prêts à trouver un nouveau foyer, une vague de satisfaction l’envahit. Pour Valérie, partager sa passion est un grand bonheur!

Depuis trois ans, Valérie a une page Facebook @valeriestreasuretrove où on peut la voir à l’œuvre, manier les outils et admirer ses créations.  

Voir plus

Partager