Bonne Journée des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens

par Franchement famille

 

Chaque année, les Franco-Ontariennes et les Franco-Ontariens entourent la date du 25 septembre d’un rond vert dans leur agenda. Un rendez-vous incontournable pour la communauté francophone qui, même de manière virtuelle, s’apprête à célébrer doublement cette année ce jour symbolique. L’occasion de demander à trois collaborateurs du CS Viamonde ce que représente pour eux le Jour des Franco-Ontariens.

C’est un 25 septembre particulier que nous célébrons cette année. D’une part la pandémie de COVID-19 a obligé la communauté francophone à réviser ses plans et proposer des rendez-vous festifs virtuels inédits, ensuite parce que ce 25 septembre 2020 restera dans l’Histoire. Cette semaine, les députés de Queen’s Park ont décidé à l’unanimité d’inscrire le drapeau vert et blanc des Franco-Ontariens comme emblème officiel de la province. Un symbole important pour tous les francophones de l’Ontario. Qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, ils ont fait de cet étendard leur emblème et du Jour des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens un moment de rappeler leur appartenance à une communauté dynamique et unie. Trois collaborateurs du CS Viamonde font remonter quelques souvenirs.  

 

Yasmine Joheir, agente de liaison communautaire de la ville de Windsor 

« Le 25 septembre est un rappel annuel que les Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens sont des acteurs importants dans la vie culturelle, historique, sociale et économique de l’Ontario.  Et, c’est pourquoi le souvenir qui me tient le plus à cœur en lien avec cette célébration est celui du 25 septembre 2019. Pour la première fois, la communauté francophone de Windsor avait organisé un tintamarre avant le lever du drapeau à la mairie. Être parmi 1 000 élèves francophones, porter du vert et blanc et faire du bruit avec eux avant de hisser avec fierté le drapeau franco-ontarien restera un moment inoubliable pour moi. Il y avait beaucoup d’émotion et de joie palpables dans l’air. On était tous différents, pourtant les jeunes comprenaient que leur identité francophone était vraiment ce qui nous unifiait. »

Yasmine Joheir, agente de liaison communautaire de la ville de Windsor.

Éric Gbliga Djakalé, animateur culturel de la région de York

« Dans le cadre de mon travail, il est important de transmettre aux jeunes l’Histoire francophone de l’Ontario. Ils apprennent l’importance de celle-ci ainsi que notre héritage linguistique. À mon arrivée en Ontario, à Stratford, il y a trois ans de cela, je faisais la promotion du français dans les écoles d’immersion. La motivation, l’ambiance et la joie qui animaient les jeunes lors des activités ludiques en français que je faisais avec eux étaient tellement enrichissantes! Les jeunes étaient simplement heureux de pouvoir parler français quand ils me voyaient. Ceci m’a réellement fait comprendre que j’avais trouvé ma place ici, en Ontario, en tant que francophone. »

Éric Gbliga Djakalé, animateur culturel de la région de York.

Serge Lespérance, directeur adjoint à l’École secondaire Le Caron à Penetanguishene

« Depuis que j’ai trois jeunes enfants à la maison, le 25 septembre a pris énormément d’importance pour moi. Je sens le besoin et le devoir de leur transmettre mon sentiment d’appartenance et de fierté à notre identité francophone. Hier soir, on leur a appris les paroles de Mon beau drapeau. C’était un beau moment en famille. Normalement, mon école et les écoles de la région, fêtons ensemble et ça c’est magnifique. On se regroupe, tous les francophones, peu importe d’où nous venons, nous sommes simplement heureux de souligner notre langue et notre identité. Ça va nous manquer cette année, mais les jeunes sont contents de participer à des activités depuis le début de la semaine avec notre animatrice culturelle.

Étant moi-même ancien de l’École secondaire Le Caron, je savais que voulais contribuer à la vie francophone de Penetanguishene, alors je suis content d’être là où je suis aujourd’hui. Cette année, on va fêter en grand, même virtuellement. »

Serge Lespérance, directeur adjoint à l’École secondaire Le Caron à Penetanguishene

Cette année, les écoles des 12 conseils scolaires francophones de l’Ontario sont réunies pour célébrer ensemble plus que jamais le Jour des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens.

Événements en direct, ressources en ligne dédiées. Pour tout savoir sur le programme des festivités, rendez-vous sur www.mondrapeaufranco.ca.

Voir plus

Partager