Elle amasse des fonds pour acheter des sacs de couchage pour les sans-abris : Maya Abouzenni

par Sandrine Blackwood

Maya Abouzenni et deux de ses camarades

C’est après avoir été touchée par un article de presse racontant l’histoire d’un sans-abri décédé à cause du froid que Maya Abouzenni, élève de 12e année à l’École secondaire de Lamothe-Cadillac de Windsor décide de mettre en action les apprentissages faits dans le cadre de son cours de leadership et de lancer le projet Des sacs pour les sans-abris.

Des initiatives pour amasser des fonds

Accompagnée par ses enseignants, Maya élabore son plan : elle fera une levée de fonds dans le but d’acheter des sacs de couchage pour les sans-abris. Elle organise d’abord une loterie, puis entreprend de vendre des bonbons à ses camarades et au personnel de l’école.; des initiatives, qui, au total lui permettent de récolter près de 1 500 dollars!

Pas question de couper les coins ronds

1 500 $, aurait pu permettre à Maya de se procurer beaucoup de sacs de couchage de moindre qualité, mais son intention est d’offrir un produit de qualité à ceux « qui n’ont plus ou presque plus rien ». Elle arrête donc son choix sur un modèle de sac de couchage approprié pour les hivers rudes de la région de Windsor.

Elle prend alors contact avec Downtown Mission, un foyer pour sans-abris à Windsor et fait don d’une cargaison de 30 sacs de couchage, qui seront par la suite distribués aux plus démunis.

« Ce projet était stressant au début car je devais aller acheter les friandises moi-même et bien calculer les quantités nécessaires pour chaque journée de vente. Quand j’ai vu ce que nous avons pu collecter et quand j’ai déposé les sacs, je me suis dit que ça en valait vraiment la peine. »

17 ans et la tête pleine de projets

Maya, qui se décrit comme une personne spontanée et prête à relever de nouveaux défis, voudrait faire rayonner cette initiative dans sa région et au-delà. « J’aimerais que le projet Des sacs pour les sans-abris voie le jour dans d’autres écoles! Ça me ferait plaisir de partager cette idée avec d’autres jeunes pour venir en aide à toutes celles et ceux qui passent la nuit dehors dans le froid ». Les élèves intéressés à apprendre de son expérience peuvent prendre contact avec elle par courriel

Voir plus

Partager