S’adapter au changement d’heure

par Anaïs Latulippe

Crédit photo: Lukas Blazek

Le 8 mars, nous avancerons l’heure pour passer à l’heure d’été. Ce changement vous donnera une heure de moins dans la nuit du samedi au dimanche. La bonne nouvelle? Le soleil se couchera désormais plus tard!

En tant que parent, le changement d’heure peut avoir des conséquences sur la routine familiale. Faut-il anticiper ce changement? Celui-ci affectera-t-il l’humeur des jeunes? Pour Kathleen Patterson, leader en santé mentale, il est essentiel de bien  préparer les enfants.

4 conseils pour les plus petits

  1. Allez-y de manière graduelle, prévoyez 5 à 7 jours de préparation en devançant la routine du coucher de 10 à 15 minutes.
  2. Portez attention à l’environnement qui entoure le rituel du coucher, donnez-leur un bon bain et assurez-vous que le tout se fasse dans le calme.
  3. Si l’enfant a tendance à se réveiller plus tôt qu’à l’habitude, encouragez-le à rester au lit ou dans sa chambre en faisant des activités calmes, en quelques jours cela devrait entrer dans l’ordre!
  4. Conservez l’horaire de sieste.
Crédit photo: Samantha Sophia

« Le changement d’heure a un impact principalement sur notre système biologique, cela touche le sommeil, l’appétit et aussi l’humeur. Les jeunes non préparés sont plus fatigués, somnolent ou sont plus irritables. On peut aussi voir un changement en ce qui est de l’appétit, ils peuvent ressentir le besoin de prendre des collations à des heures différentes. » Kathleen Patterson, leader en santé mentale.

Crédit photo : Kinga Cichewicz

4 conseils pour les plus grands

  1. Réduire l’usage d’ordinateurs, des jeux vidéo et des cellulaires avant de dormir.
     
  2. Se détendre avant d’aller au lit, créer un environnement de sommeil favorable qui insiste au calme à la détente et à la relaxation. Par exemple, tamisez les lumières avec une bonne BD!
     
  3. Évitez les nuits blanches! Les heures de sommeil perdues ne se rattrapent pas. Se coucher tard perturbera le rythme de sommeil de votre jeune et il sera beaucoup moins alerte le lendemain.
     
  4. Évitez les boissons fortes en caféine (boissons gazeuses, thé, café) Consommées en après-midi, elles peuvent perturber le sommeil.
Crédit photo : Allen Taylor

Voir plus

Partager