L’intégration réussie de Jérémie Manzia

par Sandrine Blackwood

Jérémie Manzia lors d'une sortie organisée par le Centre francophone du Grand Toronto

À l’âge de 14 ans, la famille de Jérémie Manzia quitte son pays natal, la République démocratique du Congo, pour s’installer au Canada. Les Manzia s’établissent dans la région de Toronto avec pour ambition de devenir bilingues en améliorant leur compétence en anglais.

Dès leur arrivée, Jérémie et sa famille ont la chance d’être accueillis par le Centre francophone du Grand Toronto (CFGT). Jérémie rencontre alors Jean-Marie Munoko, responsable du programme d’intégration scolaire au CFGT, qui lui propose de s’inscrire dans une école de langue française.

L’intégration en Ontario est un défi pour sa famille et lui, notamment à cause de la langue, mais tout s’améliore lorsqu’il entre en 9e année à l’École secondaire Étienne-Brûlé. « C’était difficile de me faire des amis, mais une fois que j’ai commencé à Étienne-Brulé, tout s’est bien passé ». Dans le cadre du Programme d’intégration dans les écoles francophones (PIDEF), il prend contact avec le travailleur en établissement (TEÉ) et les jeunes allié(e)s de son école. « Les TEÉ sont très importants quand on a des ennuis et questions à l’école » dit Jérémie.

Jérémie se rappelle particulièrement l’apport des élèves allié(e)s du PIDEF qui avaient organisé des activités pour expliquer comment s’habiller chaudement pendant l’hiver ou encore pour découvrir les traditions des fêtes de fin d’année au Canada!

Fort de cette expérience, Jérémie, qui est maintenant en 11e année, souhaite aider à son tour. Il est devenu un allié pour les nouveaux arrivants au sein de son école et prend part aux activités du CFGT. « Plus tard, j’aimerais devenir ingénieur en électricité. Mais surtout, je veux continuer à aider les nouveaux arrivants tant que je suis à l’école : les voir sourire et s’intégrer dans la communauté est très important pour moi ».  

Voir plus

Partager